Préambule…

« Ce n’est que sous le règne du christianisme, qui extériorise tous les rapports nationaux, naturels, moraux et théoriques de l’homme, que la société bourgeoise pouvait se séparer complètement de la voie de l’État, déchirer tous les liens génériques de l’homme et mettre à leur place l’égoïsme, le besoin égoïste, décomposer le monde des hommes en un monde d’individus atomistiques, hostiles les uns aux autres. » (Marx, Sur la Question Juive)

« Le Capital peut échapper à son propre devenir catastrophique, mais il crée par là-même les conditions d’un anéantissement humain… » (Invariance, Juillet 1972)

« Pour éviter l’extinction, on doit abandonner la dynamique de l’inimitié… » (Invariance, Juillet 2019)

Faire preuve de bienveillance et désamorcer toute dynamique d’inimitié est potentiellement la dernière (ou la seule ? ou la première ?) solution pour espérer en finir avec la folie structurelle du Capital réifiant-totalitaire qui détruit tout et qui crée les conditions de l’anéantissement de l’espèce humaine.

Toute logique d’inimitié, même avec des gens qui peuvent nous être profondément hostiles sur le plan théorique et pratique, se révèle en vérité stérile et fait le jeu du Capital qui est structuré sur l’hostilité généralisée et qui se renforce avec elle.

Le Capital est constitué sur l’inimitié, c’est donc potentiellement dans l’abandon de la logique d’inimitié que peut résider le salut de l’espèce humaine confrontée au risque d’extinction.

15/05/2022