Le Diable…

… joue peut-être un très grand rôle dans cette Histoire qui ressemble de plus en plus à la réalisation de l’Enfer sur Terre…

6/04/2021

« Ainsi j’ai perdu le Ciel,
Je le sais très bien.

Mon âme naguère fidèle à Dieu,
A été marquée pour l’Enfer
.
.. » (Marx, The Pale Maiden)

https://www.marxists.org/archive/marx/works/1837-pre/verse/verse24.htm

« Eh quoi ? Je plonge dans ton âme, je plonge d’une main sûre,
Une épée, noire de sang.
Cet art, que Dieu rejette et qu’il ignore,
Il est monté dans ma tête depuis les fumées de l’Enfer.
Jusqu’à me mettre la cervelle en folie, jusqu’à bouleverser mon cœur :
Avec Satan, j’ai fait affaire,
C’est lui qui bat la mesure, c’est lui qui tient les comptes,
A moi de jouer plus fort, plus fou, la marche des morts, A moi de jouer sombre, à moi de jouer clair, A m’en briser le cœur à travers cordes et archet. » (
Marx, Le Ménestrel)

https://www.marxists.org/archive/marx/works/1837-pre/verse/verse4.htm

« Ce que nous avions compris, nous ne sommes pas allés le dire à la télévision. Nous n’avons pas aspiré aux subsides de la recherche scientifique, ni aux éloges des intellectuels de journaux. Nous avons porté de l’huile là où était le feu. C’est ainsi que nous nous sommes engagés définitivement dans le parti du Diable, c’est-à-dire de ce mal historique qui mène à leur destruction les conditions existantes ; dans le « mauvais côté » qui fait l’Histoire en ruinant toute satisfaction établie. » (Debord, In Girum Imus Nocte et Consumimur Igni)

« Le capitaliste en chair et en os ne nous sert plus à rien : le Capital vit sans lui, avec la même fonction mais centuplée. Le sujet humain est devenu inutile. Une classe privée des individus qui la composent ? L’État au service non plus d’un groupe social mais d’une force impalpable, œuvre de l’esprit saint ou du Diable ? Nous manions l’ironie à la manière de notre vieux Maître Karl. Nous vous offrons la citation promise : « Le capitaliste, en transformant l’argent en marchandises qui servent d’éléments matériels pour un nouveau produit, en leur incorporant ensuite la force de travail vivante, transforme la valeur – du travail passé, mort, devenu chose – en Capital, en valeur grosse de valeur, monstre animé qui se met à ‘travailler’ comme s’il avait le Diable au corps. » Il faut prendre le Capital par ses cornes. » (Bordiga, La doctrine du Diable au corps)

« Votre poète préféré : Dante, Eschyle, Shakespeare, Goethe… » (Marx, Confession)

6/04/2021