La société industrielle…

… et son avenir, par Theodore Kaczynski.

30/12/2021

« Le système est engagé actuellement dans une lutte désespérée pour résoudre certains problèmes qui menacent sa survie, parmi lesquels celui du comportement humain, qui est le plus important. Si le système réussit à mettre en place assez rapidement un contrôle suffisant, il survivra probablement. Sinon, il disparaîtra. Nous pensons qu’il faudra plusieurs décennies pour trancher cette question, disons entre quarante et cent ans. » (Theodore Kaczynski, La société industrielle et son avenir)

« Si le système survit à la crise des prochaines décennies, il lui aura fallu entretemps, parmi tous les autres problèmes à résoudre, achever la « socialisation » des hommes, les avoir rendus suffisamment maniables pour que leur comportement ne constitue plus une menace. Cela accompli, il n’y aura apparemment plus aucun obstacle au développement de la technologie, et elle s’approchera probablement de sa conclusion logique, le contrôle de toute vie terrestre, que ce soit celle des hommes ou des autres organismes complexes. Le système pourrait alors devenir une organisation unitaire et monolithique, ou se fragmenter en plusieurs organisations entretenant des relations de coopération et de compétition, comme aujourd’hui le gouvernement, les consortiums et autres grandes organisations coopèrent, tout en rivalisant les uns avec les autres. La liberté aura disparu, parce que les individus et les petits groupes seront impuissants face aux grandes organisations suréquipées technologiquement et dotées non seulement d’instruments de surveillance et de coercition physique, mais aussi d’un arsenal d’outils de manipulation psychologique et biologique. Le pouvoir réel sera détenu par un petit nombre de gens ; eux-mêmes ne jouiront probablement que d’une liberté très limitée, parce que leur conduite sera elle aussi surveillée, à l’image de nos politiciens et chefs d’entreprise qui doivent aujourd’hui agir dans certaines limites s’ils veulent conserver leur place. » (Theodore Kaczynski, La société industrielle et son avenir)

« A long terme, disons dans quelques siècles, il est probable que n’existeront plus ni l’espèce humaine ni les autres organismes complexes tels que nous les connaissons aujourd’hui ; quand on commence à modifier les organismes par la génétique, il n’y a plus de raison de s’arrêter, et les modifications continueront donc probablement jusqu’à ce que l’homme et les autres organismes vivants soient complètement transformés. » (Theodore Kaczynski, La société industrielle et son avenir)